Régulation du parasitisme
mai 6, 2019
La selle : L’ennemi silencieux
mai 6, 2019

Naturel? Oui mais où?

J’aimerais expliquer certains conseils que j’ai pu prodiguer parfois et qui ont visiblement suscité des réactions de la part de ceux qui me connaissent. Notamment le sujet « couverture », a visiblement ébahi pas mal de monde. Je n’ai pourtant jamais été contre ou pour ou comme tout autre produit ou soin, il en va d’observer et de tâcher d’adapter au cheval qui est sous nos yeux.

Cheval au « naturel », « soigner son cheval naturellement », « alimentation naturelle du cheval » etc, combien de fois lisons-nous ces expressions parmi les adeptes du retour à la nature du cheval ? Certains cavaliers éprouvent en effet le besoin de faire vivre leurs chevaux plus proche d’une vie « naturelle », ce qui implique pour beaucoup « pas de box », « pas de fer », « pas de céréales », « pas de tonte », « pas de couverture ». On dirait même que lorsque l’on commence à envisager le cheval autrement que par le biais d’une détention et d’un mode de vie conventionnel, on commence par renoncer à l’un de ces critères et les autres suivent logiquement…bien souvent en mettant son cheval pieds nus, on renonce également assez vite au box, à l’alimentation à base de céréales, à lui mettre une couverture et ceci devient irréfutable

Est-ce bien juste pour autant ?

NATUREL….QU’EST-CE QUE CA VEUT DIRE?

Il est malgré tout légitime de se poser la question de savoir si le terme « naturel » est réellement approprié au mode de détention « alternatif » que nous proposons et si il ne nous induit pas en erreur de perception du cheval.

Qu’est-ce qu’un mode de détention en stabulation a de « naturel » pour un cheval ?

Est-ce qu’un paddock paradise est « naturel » ?

Est-ce qu’un râtelier posé au milieu d’une place stabilisée est « naturel » ?

Est-ce que l’emplacement du râtelier arbitrairement choisi par l’homme pour des raisons topographiques et non climatiques est l’emplacement où les chevaux passeraient le plus clair de leur temps si nous n’avions pas choisi pour eux ?

Est-ce que l’abri que nous proposons offre 100% du confort dont le cheval a besoin pour être à l’abri et maintenir sa température avec le moindre effort en hiver ?

Le foin que nous proposons est-il l’alimentation « naturelle » du cheval ?

A toutes ces questions je répondrais bien souvent « non » et je rajouterais que la détention NE PEUT ÊTRE NATURELLE, en tout cas dans nos contrées, avec souvent des surfaces limitées et un nombre d’individus souvent trop élevé sur lesdites surfaces.

Selon ma perception « pieds nus-stabulation-à poils-sans couverture-sans complément à base de céréales » c’est un moyen de se rapprocher des besoins fondamentaux du cheval pour lui offrir une vie de troupeau, la liberté de mouvement, avoir du foin à volonté mais en AUCUN CAS ce n’est un environnement, un logement et une alimentation naturels. En savoir plus

En savoir plus En savoir plus En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code