Le syndrome de Cushing en question – Partie 2
mai 6, 2019

L’eau, plus qu’un élément Une source de vie

L’eau joue un rôle important dans la nutrition du cheval. Si votre fourrage est de qualité et vos compléments adéquats, mais que votre cheval ne va toujours pas bien….pensez à l’eau.

—————————————————–

Fournir de l’eau chlorée de la ville est l’une des choses les plus communes que nous faisons, et nous n’avons souvent pas le choix. Outre son mauvais goût, qui fait que de nombreux chevaux ne boivent pas suffisamment, l’eau chlorée peut déprimer les fonctions thyroïdiennes et détruire les bactéries intestinales bénéfiques. Le chlore est après tout ajouté dans les piscines pour tuer les bactéries…

 

Ruisseaux et autres eaux de ruissellement peuvent aussi être dangereux. Les eaux de ruissellement de cultures peuvent être chargées en herbicides, pesticides et engrais. De même, ne laissez jamais les chevaux boire de l’eau d’irrigation. L’excès d’azote dans l’eau va supprimer l’oxygène dans l’organisme, et provoquer des dommages aux reins. A des niveaux même minimes, cela bloquera également la vitamine A ce qui peut conduire à un pelage en mauvais état, et peut également générer des comportements anormaux en raison de la faible oxygénation du cerveau. Beaucoup de ces composés sont des perturbateurs endocriniens qui peuvent ainsi conduire à des problèmes métaboliques graves.

—————————————————

Si vous avez votre propre source, l’eau n’est pas forcément meilleure. Les eaux souterraines sont aussi souvent contaminées par des engrais azotés et autres produits chimiques, en particulier dans les zones agricoles. Plomb et autres métaux lourds peuvent également être soit d’origine naturelle soit le résultat de la lixiviation des sites industriels et miniers, qui sont parfois à des centaines de kilomètres de là et voyagent par les rivières et les aquifères souterrains. Aussi coûteux que cela soit, si un test de l’eau indique des niveaux dangereux de produits chimiques et de métaux, un filtre peut ainsi protéger votre santé et celle de vos animaux. Certaines personnes mettent une poignée d’argile de qualité du type Miracle Clay dans le réservoir, et laissent l’argile se déposer au fond de la cuve avant de laisser les chevaux boire. Grâce à une forte charge négative, elle chélate les produits chimiques et les toxines qui sont habituellement chargés positivement. Veillez à nettoyer le réservoir, de sorte qu’ils ne boivent pas le résidu d’argile dans le fond. Soyez conscient que les tuyaux peuvent aussi contenir des niveaux élevés de plomb et d’autres métaux, ainsi que des produits chimiques, qui peuvent s’infiltrer dans l’eau, surtout si le tuyau est au soleil. À tout le moins, laissez couler l’eau pendant quelques minutes pour nettoyer le tuyau avant d’abreuver les chevaux.

 

Ne donnez jamais d’eau adoucie aux chevaux.

 

Ne pas utiliser des seaux en caoutchouc noir fabriqués à partir de pneus recyclés. Outre le mauvais goût, l’eau va se charger éthoxyquine et en métaux lourds présents dans les parties de pneus.

 

Le type de canalisation est également critique. Nombre de canalisations en caoutchouc et en plastique contiennent des produits chimiques qui sont des perturbateurs endocriniens, et souvent les canalisations galvanisées sont un meilleur choix pour les abreuvoirs. Surtout si vous voyez des problèmes métaboliques, essayez d’éviter le caoutchouc ou de plastique. Idéalement, les abreuvoirs automatiques en acier inoxydable sont probablement le meilleur choix. Il va sans dire que tous les récipients d’eau doivent être scrupuleusement propres, et  la température: frais en été, et sans morceaux de glace en hiver. Certains chevaux aiment se gargariser avec de l’eau tandis qu’ils mangent leur foin. Ils peuvent éventuellement exiger un bac séparé pour leurs ablutions, et un réservoir d’eau à boire … Même la couleur du bac peut affecter leur façon de boire; chaque couleur a une vibration, et aura une incidence énergétique sur l’eau. Observez, et peut-être essayez une couleur différente. L’emplacement de l’eau dans l’écurie peut affecter la façon dont ils boivent. Un peu de vinaigre de cidre dans les abreuvoirs aidera à limiter les algues pendant l’été, même si cela est mieux dans des cuves en plastique ou en caoutchouc, car l’acide peut libérer des métaux provenant des bacs galvanisés.

———————————————————–

Considérez que la teneur en minéraux de l’eau peut affecter vos chevaux. Une teneur élevée en fer dans l’eau, par exemple, peut bloquer le cuivre en particulier. Ceci exige de supplémenter en cuivre. Si vous observez des poils en forme « d’hameçon », la robe qui perd de sa couleur surtout chez les chevaux sombres, ou des problèmes de parasites, pensez que vous pouvez avoir besoin de complémenter en cuivre en raison de la forte teneur en fer. Lorsque l’eau est très «dure» et riche en minéraux alcalins comme le magnésium ou le calcium, cela exige de complémenter en phosphore.

La qualité de l’eau est un énorme problème dans la gestion de cheval. Au même titre que la nourriture et les compléments, elle est source de minéraux et de vie. Rappelez-vous que l’eau a une énergie vibratoire. Il existe des moyens pour la purifier et la dynamiser à travers des systèmes comme des aimants ou d’autres sources d’énergie et de dynamisation.

En conclusion : écoutez et observez votre cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code