MINERAUX

Minéraux, vitamines et oligo-éléments sont des nutriments essentiels nécessaires au maintien de tous les processus vitaux et à la régulation de toutes les fonctions corporelles. 81 éléments du tableau périodique des éléments sur 104 éléments correspondent à des minéraux. On sait également qu’au moins 70 de ces minéraux sont indispensables au bon fonctionnement de la cellule animale. Les besoins quotidiens en minéraux, vitamines et oligo-éléments dépendent de l’espèce animale, de l’âge et des exigences de performance. Comme toutes les autres espèces animales, les chevaux ont leurs propres besoins en matière d’apport quotidien en minéraux, vitamines et oligo-éléments.

Avoir une nourriture saine et équilibrée nécessite que l’intestin absorbe six groupes principaux de nutriments : des protéines, des glucides, des lipides, des vitamines, des minéraux et de l’eau.  Sans la trilogie (eau, minéraux, vitamines) il serait totalement impossible de faire fonctionner les enzymes. Car ce sont ces enzymes qui gèrent et transforment l’autre trilogie (protéines, glucides et lipides). Toute carence en eau, en minéraux ou en vitamines nécessite une correction dans les plus brefs délais afin de maintenir un organisme vivant en bonne santé.

Pour ce qui concerne les minéraux ils exercent 3 fonctions de base :

CROISSANCE DES TISSUS

Tout d’abord, ils assurent la croissance et le maintien des tissus corporels durs (Ca, P, Mg) ou mous (P, S, Zn, Mg). Le zinc (Zn) et le silicium (Si) sont nécessaires pour former les protéines et les lipides du corps. Les minéraux préservent aussi l’intégrité cellulaire. Ils maintiennent ainsi le gradient d’eau entre les milieux intracellulaires et extracellulaires. Ils permettent également d’atteindre un équilibre acido-basique et rédox. Ceci leur permet de réguler la perméabilité membranaire ou l’irritabilité des tissus. 

REGULATION PHYSIOLOGIQUE

La deuxième fonction de base des minéraux est la régulation des processus biologiques et physiologiques de la cellule. Ainsi, le calcium (Ca) est indispensable au développement du tissu osseux. Mais, il aide aussi au fonctionnement normal du système nerveux. Le calcium aide également à la coagulation du sang. Il intervient dans la régulation de la perméabilité des membranes cellulaires. Il autorise également la contraction du muscle cardiaque, etc. Le cuivre (Cu) permet la synthèse de l’hémoglobine et régule par voie de conséquence les processus oxydatifs de toute cellule.

Pour jouer leur rôle de régulation des processus corporels, les minéraux essentiels servent de catalyseurs dans tout système enzymatique ou hormonal. Ils interviennent via des métallos enzymes qui chélatent les minéraux. Tout retrait des minéraux de ces métallos enzymes entraîne automatiquement l’arrêt complet de l’activité enzymatique.

ENERGIE

La troisième fonction des minéraux est liée à la génération d’énergie. Ceci, en raison de leur participation à des cofacteurs essentiels dans les réactions enzymatiques. Ces dernières transforment la nourriture en divers métabolites, utilisés dans de nombreuses fonctions. C’est ainsi que pour fabriquer de l’ATP, il faut disposer de calcium (Ca), de magnésium (Mg), de phosphore (P), de manganèse (Mn) et de vanadium (V). Tout événement physiologique impliquant un gain ou une perte d’énergie, nécessite la présence de phosphore (P). Car, tout processus biochimique non spontané implique la fabrication ou la rupture d’une liaison P-O-P. Ceci implique la présence du phosphore à chaque étape élémentaire des transformations biochimiques.

RESUME

Les minéraux sont essentiels à la construction du corps et son maintien en équilibre mais aussi au bon fonctionnement des processus biologiques, des fonctions métaboliques. Nombreux minéraux ont plusieurs fonctions et certains doivent être associés à d’autres ou à des vitamines pour assurer les processus biochimiques.

Tags :

Partager :

Picture of Isabelle Dorand

Isabelle Dorand

J’ai grandi aux quatre coins du monde, toujours proche de la nature. Dès mon plus jeune âge, je me suis passionnée pour les animaux. Aspirant d’abord à devenir vétérinaire, j’ai rapidement réalisé que ce métier ne correspondait pas à mes aspirations. Tout en poursuivant différentes activités en lien avec la nature et les animaux, j’ai suivi une formation d’ingénieure agronome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *