SYSTEME DIGESTIF DU CHEVAL

Le gros intestin est le siège de la digestion complexe et spécifique du cheval. Grâce à sa digestion microbienne il permet la digestion de fourrages grossiers : cellulose, hémicellulose et pectines sont libérées par les microorganismes en 48h. Cette digestion libère des acides gras à chaines courtes, hautement assimilables. Le foin est le principal fournisseur d’énergie et de vitamines solubles. 

Pour ce processus, la muqueuse intestinale avec ses villosités intestinales, l’environnement intestinal avec ses bactéries et micro-organismes et le mouvement du cheval sont d’importance capitale – ce n’est que de cette manière que les aliments structurels peuvent être correctement valorisés.

DE L’EQUILIBRE A LA DYSBIOSE

Les problèmes de digestion sont parmi les principales causes de pertes de performances chez les chevaux. Pour comprendre les causes, il faut savoir comment fonctionne la digestion du cheval. Le cheval est adapté aux conditions de la steppe et de la toundra. Cela inclut que le cheval parcourt de longues distances à un rythme régulier tout en cherchant de la nourriture. Il absorbe les plantes qui contiennent des nutriments lentement digestibles. Afin de pouvoir digérer, il dépend des micro-organismes qui se développent dans l’intestin. Les micro-organismes sont alimentés en chaleur, humidité et nourriture, en échange ils fournissent au cheval des nutriments provenant des hydrates de carbone à partir des fourrages fibreux ingérés, qui sans cela ne seraient pas digestibles, et fournissent des vitamines et des acides aminés. Pour que cet équilibre millénaire entre le cheval et sa flore intestinale fonctionne, le cheval a principalement besoin de fourrages pauvres en sucre et en protéines mais très riches en hydrates de carbones structurés. L’intestin grêle du cheval est petit par rapport à la taille de l’animal et le taux de passage de la nourriture en conséquence relativement rapide. 

Déjà 1h30 après le début de la digestion de l’intestin grêle, la nourriture est libérée dans le gros intestin. Dans l’intestin grêle, les composants alimentaires faciles à digérer tels que le sucre, l’amidon, les protéines et les graisses sont digérés et une grande partie des minéraux et des vitamines facilement assimilables sont absorbés.

Le gros intestin, composé de l’appendice et du côlon, est très long chez le cheval par rapport à l’intestin grêle et a un volume important. En outre, la nourriture est transportée beaucoup plus lentement ici. Dans cette section de l’intestin se produit la digestion des hydrates de carbone difficiles à digérer. Ce qui serait qualifié de fibres ou de ballaste chez les humains et serait éliminé sans être digéré, peut être utilisé par le cheval. Seulement environ 15 % de la nourriture ingérée est excrétée dans le cheval et 85 % sont des nutriments que le cheval utilise. Ceci confère aux chevaux des performances digestives encore bien supérieures à celles des vaches, qui, dans leur estomac de ruminant, ne peuvent pas digérer les aliments structurés aussi bien que les chevaux ne le font dans leur gros intestin.

Afin de digérer efficacement les hydrates de carbone, de nombreuses bactéries et micro-organismes se sont installés dans le côlon du cheval. Ce sont principalement les micro-organismes qui sont capables de digérer la cellulose du foin et de l’herbe. Les bactéries lactiques, les bactéries E. coli et les streptocoques ne se trouvent dans l’intestin du cheval en bonne santé que dans une très petite quantité, les levures pas du tout.

Tags :

Partager :

Picture of Isabelle Dorand

Isabelle Dorand

J’ai grandi aux quatre coins du monde, toujours proche de la nature. Dès mon plus jeune âge, je me suis passionnée pour les animaux. Aspirant d’abord à devenir vétérinaire, j’ai rapidement réalisé que ce métier ne correspondait pas à mes aspirations. Tout en poursuivant différentes activités en lien avec la nature et les animaux, j’ai suivi une formation d’ingénieure agronome.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *